Que manger pendant la cinquième saison ?

Le Mouvement de retour à la Terre

Et oui dans la tradition chinoise il n’y a pas 4 saisons, mais bien 5 saisons !   On est plus en hiver, mais pas tout à fait encore au printemps…

Les textes du SU WEN et du LING SHU, montrent l’importance fondamentale d’une harmonisation physique, mentale et énergétique avec le cycle des saisons, surtout en cette période. Une période propice pour intervenir et harmoniser les relations entre les organes et préparer la saison à venir. La cinquième saison est celle de la prévention par idéal. Quel que soit l’état de santé (bon ou moins bon) d’un individu, il est de première importance que le « Centre » qui correspond au couple Rate/Estomac soit toujours bien équilibré.

Pour jouir d’une parfaite santé, l’homme doit se fondre avec les rythmes saisonniers ordonnés par le Ciel pour la Terre. Dans le cycle des saisons, la Terre correspond donc à la fin de chaque saison. Autrement dit, vers la fin de chaque saison, les énergies célestes retournent à la Terre pour se reconstituer et c’est le moment idéal pour se rééquilibrer.


La cinquième saison est liée à la rate et à l’estomac, les principaux acteurs de l’assimilation des aliments.

La diététique chinoise fait partie des cinq piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise, avec la pharmacopée, l’acupuncture, le massage Tui na et les exercices énergétiques (dont le Qi Gong). Selon le Huangdi Neijing, le Canon interne de l’Empereur Jaune (XXVIIIème siècle avant J.C), un régime alimentaire inapproprié est l’une des principales causes de la maladie. En cas de troubles de la santé, il faut alors changer son régime alimentaire et l’adapter en fonction de ses forces et de ses déséquilibres. C’est pourquoi, chez les Chinois, s’alimenter revient à se soigner

Alors, que manger pendant la cinquième saison ?

Lors de la 5ème saison, il faudra donc favoriser les saveurs douces qui renforcent la rate et éviter les aliments crus ou trop humides qui l’affaiblissent. Toutefois, il y a d’autres principes très simples de bonne hygiène alimentaire chinois à adapter à chaque saison, pour tous :

  • Privilégier les aliments locaux car ils sont normalement plus adaptés à notre constitution
  • Privilégier les aliments cuits car ils fatiguent moins la rate
  • Manger à heures précises tout en adaptant ces heures à son contexte de vie et à la saison
  • Manger dans une bonne ambiance
  • Accompagner son organisme avec la pharmacopée

extrait du site tendance santé, medecine douces

—————————————————–

Contactez Cyrille Favriou pour plus d’information au 06 14 67 44 15